M. GUY LECLERC, d.p.
(1942-2021)

M. Guy Leclerc, diacre permanent, est décédé à son domicile de Rimouski le samedi 8 mai 2021 à l’âge de 79 ans et 3 mois. En raison des mesures restrictives liées à la pandémie de COVID-19 qui prévalaient lors de son décès, ses funérailles ont été reportées au lundi 6 septembre 2021. C’est l’archevêque de Rimouski, Mgr Denis Grondin, qui a présidé la concélébration en l’église Saint-Pie-X de Rimouski, assisté de son vicaire général, l’abbé Guy Lagacé, et de 13 autres prêtres diocésains, dont l’abbé Gérald Roy qui a prononcé l’homélie. Onze diacres permanents prenaient également part à la cérémonie, dont certains accompagnés de leur épouse. À l’issue du service funèbre, les cendres du défunt ont été déposées aux Jardins commémoratifs Saint-Germain (secteur Saint-Germain). M. Leclerc laisse dans le deuil son épouse, Mme Renée Larose, et ses trois enfants : Alexandre (Marie-Ève Dumais), François (Véronique Laroche) et Claudia (Guillaume Dubé), ses petits-enfants, ses autres parents et amis ainsi que ses confrères prêtres et diacres permanents du clergé diocésain de Rimouski. Né à Joliette le 2 février 1942, il est le fils de feu Louis-Philippe Leclerc, lieutenant, et de feu Jeanne-d’Arc St-Pierre. Il a fait ses études techniques à l’Institut de marine de Rimouski (1962-1965) pour l’obtention d’un diplôme en mécanique marine; ses études théologiques à l’Université du Québec à Rimouski (2000-2004) où il obtient un certificat en sciences religieuses. Il a épousé Renée Larose le 2 mai 1970 à Saint-Charles-de-Limoilou à Québec. Il a été ordonné diacre permanent le 13 août 2006 en l’église de Sainte-Anne-de-la-Pointe-au-Père à Rimouski par Mgr Bertrand Blanchet.

Au début de sa carrière, de 1965 à 1970, Guy Leclerc navigue dans la région des Grands Lacs et sur les navires de la Garde côtière canadienne. Il enseigne également la mécanique à Québec. De 1970 à 1972, il est professeur à la Cité des jeunes de Vaudreuil. C’est alors que l’appel de la mer se fait sentir sur un navire de l’Institut de marine de Rimouski. Ainsi, de 1972 à 1974, il est amené à cumuler beaucoup d’expérience à titre de membre du personnel enseignant et navigant. De 1974 à 1986, il est chef mécanicien sur plusieurs bateaux de la Garde côtière, superviseur des réparations nécessaires aux navires relevant du ministère des Approvisionnements et Services Canada avant de devenir surintendant de la flotte de Pêches et Océans Canada. C’est durant cette période, en 1985-1986 plus précisément, qu’il commence à s’engager en politique municipale en devenant conseiller à la Ville de Saint-Rédempteur, près de Québec. En 1986, il vient s’établir avec sa famille à Pointe-au-Père. Il travaille alors à l’Institut Maurice-Lamontagne de Mont-Joli avant de s’engager comme inspecteur et examinateur pour la sécurité des navires à Transports Canada où il œuvre jusqu’à sa retraite en 2003. Durant cette période, il reprend goût au service public en devenant conseiller (1988-1993), puis maire (1993-2001) de Pointe-au-Père. Après la fusion de cette ville à celle de Rimouski, il est conseiller du nouveau district de Pointe-au-Père le temps d’un mandat (2002-2005). En plus de ses activités professionnelles, Guy Leclerc accorde beaucoup de son temps à l’Église diocésaine. Il est membre du Conseil diocésain de pastorale avant et après son ordination diaconale (2003-2004 et 2014-2021), président laïc de funérailles à Pointe-au-Père (2005-2006), président du Comité de transition pour le réaménagement pastoral du secteur urbain de Rimouski (2006-2007), répondant diocésain du Mouvement La Vie montante (2006-2009), responsable (2007-2013) et membre (2016-2021) du Comité diocésain du ministère diaconal, en plus d’accomplir sa mission diaconale à Saint-Germain (2012-2016). Au plan communautaire, il prend également une part active à la défense de certains dossiers, comme la politique familiale, et s’implique au sein d’associations et d’organisations diverses tels que le mouvement scout, la Commission du port de Rimouski-Est, la Société de promotion économique de Rimouski, la Maison des familles de Rimouski-Neigette, l’organisme communautaire Aux Trois Mâts, la Chorale Arc-en-ciel. En 2015, l’Association des graduées et gradués de l’Institut maritime du Québec (AGGIMQ) lui a remis une bordée d’or pour souligner les 50 ans de sa graduation.

Dans l’homélie des funérailles, l’abbé Gérald Roy a livré un vibrant hommage à son ami de longue date : « Personnellement, [Guy] m’a plus d’une fois édifié par sa délicatesse d’âme, son intégrité, son attention aux personnes, sa grande bonté, son dévouement, sa capacité à pardonner. Je vois en lui un bon époux, un bon père, un bon citoyen, un vrai chrétien, un digne successeur des premiers diacres, en service dans sa communauté. »

Sylvain Gosselin, Archiviste
Le Relais 843, 7 octobre 2021.

*  *  *  *  *

L'ancien maire de Pointe-au-Père, Guy Leclerc, est décédé dans la nuit de vendredi à samedi. Il avait 79 ans. Selon son fils Francois, l'ancien maire a succombé à une courte maladie. Parmi ses grandes réalisations, son fils note l'aménagement de la route 132 ainsi que sa participation dans l'édification du Parc technologique et du Parc sportif multifonctionnel. « Ce que je retiens, surtout, c'est son dévouement pour les autres. On a eu un père en or. »

L'actuel conseiller du district de Pointe-au-Père, Jacques Lévesque, se souvient quant à lui d'un homme particulièrement dévoué, lui qui était conseiller municipal à Pointe-au-Père durant le règne de M. Leclerc à la mairie. « Vous savez, on ne pouvait pas compter sur un maire à temps plein, à Pointe-au-Père. M. Leclerc travaillait beaucoup sur les bateaux. Après chaque quart de travail, je me rappelle qu'il se rendait à la Municipalité pour faire avancer ses nombreux dossiers. C'était un vaillant! », raconte M. Lévesque, un sourire dans la voix. « Nous avions une passion commune pour la musique classique. On en écoutait souvent ensemble lorsque nous étions sur la route. Ce sont de beaux souvenirs. [...] Il avait eu l'idée d'un journal local, idée reprise par Rimouski ensuite. Il a été très présent dans l'édification de la caserne de pompiers, pour la Maison des jeunes aussi. J'ai bien aimé travailler avec lui. »

D'abord élu conseiller municipal de Pointe-au-Père en 1989, M. Leclerc est devenu maire de la Municipalité en 1993. Il a occupé ces fonctions jusqu'à la fusion municipale avec la Ville de Rimouski en 2002.

Jérôme Lévesque-Boucher, le 8 mai 2021 :

Source : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1791558/guy-leclerc-mort-maire-pointe-pere-8-mai-2021

Version PDf de cette nécrologie

Avis de décès + coupure de presse: fichier PDF de 447 Ko.



© 1999-, Archidiocèse de Rimouski. Tous droits réservés.