Abbé Gabriel Langlois
(1921-2016)

L’abbé Gabriel Langlois est décédé à l’Hôpital régional de Rimouski le jeudi 12 avril 2018, à l’âge de 96 ans et 10 mois. Ses funérailles ont été célébrées le 20 avril en l’église Saint-Pie-X de Rimouski. C’est l’archevêque de Rimouski, Mgr Denis Grondin, qui a présidé la concélébration en présence de plusieurs prêtres. À l’issue du service funèbre, la dépouille mortelle a été transportée aux Jardins commémoratifs Saint-Germain (secteur Saint-Germain) pour être inhumée dans la concession des prêtres diocésains. L’abbé Langlois était l’oncle maternel de Mgr Denis Grondin. Il laisse aussi dans le deuil sa sœur Marthe (feu Bernard Grondin) et son frère Bernard (feu Esther Fortin), ses neveux et nièces, les membres du clergé diocésain et de nombreux amis. Il rejoint dans la mort ses frères et sœurs : Albert (feu Yvonne Perreault), Thérèse, Philippe-Viateur, Claire et Viateur (feu Jeanne Gagné); son oncle paternel l’abbé Arthur Langlois.

Né le 30 mai 1921 à Rimouski, il est le fils d’Albert Langlois, marchand, et de Maria Gagné, institutrice. Il fait ses études classiques au Petit Séminaire de Rimouski (1933-1943); ses études théologiques au Grand Séminaire de Rimouski (1943-1947). Il est ordonné prêtre le 2 février 1947 à la chapelle du Séminaire de Rimouski par Mgr Charles-Eugène Parent.

Gabriel Langlois est d’abord vicaire à Causapscal (février-août 1947), professeur et régent à l’École moyenne d’agriculture de Rimouski (1947-1948), vicaire à Causapscal (1948-1952) et à Price (1952-1957). Il devient ensuite desservant (1957-1964), puis curé (1964-1967) à Saint-Pierre-de-Lamy, à Albertville (1967-1971), responsable du Renouveau conjugal pour les diocèses de Rimouski, Gaspé et du Nouveau-Brunswick (1969-1984), président de la zone presbytérale de la Matapédia (1970-1971), curé à Saint-Octave-de-Métis (1971-1976), animateur de catéchèse et de pastorale au primaire pour la Commission scolaire de Causapscal (1971-1972), président de la Commission diocésaine de la liturgie (1972-1973), curé à Saint-Mathieu (1976-1981) et à Sainte-Luce (1981-1986); il est en même temps aumônier à l’école secondaire. Il prend sa retraite en 1986 et s’établit à la Résidence Lionel-Roy de Rimouski. Il est membre de l’équipe pastorale de Saint-Robert-Bellarmin de Rimouski en 1987-1988 et responsable diocésain de la Fraternité Jesus-Caritas de 1987 à 1993. Après la fermeture de la Résidence Lionel-Roy, il réside successivement à L’Ancien Monastère (2011-2012), au Grand Séminaire de Rimouski (2012) et au Manoir Les Générations (2012-2018). Gravement éprouvé dans sa santé, il avait été admis à l’Hôpital régional de Rimouski le 26 mars dernier où il est décédé des suites d’un infarctus du myocarde.

Gabriel Langlois a reçu le prix Percy-Foy de la Société généalogique canadienne-française de Montréal en 1989. Collaborateur régulier depuis 1988 de la revue L’Estuaire (anciennement la Revue d’histoire du Bas-Saint-Laurent), il est aussi l’auteur des ouvrages suivants : Dossier sur la paroisse Saint-Germain de Rimouski (1701-1987), Rimouski, 1988, 250 p.; Les évêques et archevêques du diocèse de Rimouski, 1867-2008, [Rimouski, 2008], 139 p.

Dans son homélie, Mgr Denis Grondin a évoqué le souvenir de son oncle Gabriel qu’il appelait plus simplement Gaby. « En pensant à son implication dans le renouement conjugal, dans les fraternités de prêtres Jesus-Caritas, je vois comment [il] voulait que les couples soient heureux, que les prêtres soient affectivement soutenus dans des groupes de partage fraternel, qu’ils ne perdent pas l’horizon d’aimer, d’aimer infiniment en se laissant aimer. Féru de généalogie, Gaby aimait l’histoire afin de ne pas perdre le fil. Nous sommes reliés entre générations et tout est lié dans les différentes dimensions de la vie humaine. »

Sylvain Gosselin, Archiviste
Le Rel@ais 688, 3 mai 2018.

Avis de décès (coupures de presse) : fichier PDF de 909 Ko.



© 1999-, Archidiocèse de Rimouski. Tous droits réservés.